Passer au contenu principal

Qui nous sommes

À PROPOS D’IN-SEC-M

Créée en 2017, In-Sec-M, la grappe canadienne de l’industrie de la cybersécurité, est une organisation à but non lucratif qui regroupe des entreprises, des établissements de formation et de recherche ainsi que des acteurs gouvernementaux pour mener des actions concertées en vue d’augmenter la cohésion et la compétitivité de l’industrie canadienne de la cybersécurité, à l’échelle nationale et internationale.

En tant que centre d’excellence numérique financé par le gouvernement du Québec, In-Sec-M vise à promouvoir l’industrie de la cybersécurité et accroître les capacités d’innovation, de commercialisation et de croissance des entreprises dans ce domaine. In-Sec-M aide également des PME innovantes canadiennes en leur offrant des services-conseils en cybersécurité dans le cadre du Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI) du Conseil national de recherches Canada (CNRC).

POURQUOI IN-SEC-M A ÉTÉ CRÉÉE ?

Des milliards de dollars sont investis chaque année pour accroître la cyberrésilience de nos infrastructures et de nos organisations et davantage encore seront investis au cours des prochaines années. Des dépenses qui donnent le tournis, mais dont l’essentiel des retombées menace de quitter le pays vers des écosystèmes mieux structurés et des grands groupes internationaux qui ont compris l’importance, en premier lieu, de se faire voir par les grands donneurs d’ordres.

Pendant ce temps, ici au pays, l’écosystème de la cybersécurité c’est essentiellement une multitude de petites entreprises qui travaillent en silo, chacun menant ses affaires dans son coin et ignorant bien souvent que la pièce manquante de leurs puzzles, un chercheur, un collègue ou un autre entrepreneur situé parfois pas très loin l’avait peut-être sans même le savoir…

Bref, un écosystème morcelé, travaillant en silo et incapable de rejoindre les grands donneurs d’ordres nationaux et internationaux.

Ajoutez à cela des systèmes d’achats et d’acquisition, tant au privé qu’au public, en inadéquation avec la réalité de ce même écosystème et tous les ingrédients sont réunis pour tuer dans l’oeuf un écosystème d’innovation pourtant très prometteur et doté d’un indéniable savoir-faire.

Ce constat est à la base de ce qu’est maintenant In-Sec-M : une réponse concrète de l’écosystème canadien face à la tendance observée d’aller chercher ailleurs les solutions à nos problèmes de cybersécurité.

In-Sec-M, c’est une structure pancanadienne, bilingue, capable de parler autant au secteur privé qu’au secteur public et qui réunit les acteurs de l’écosystème de la cybersécurité – c’est-à-dire les entreprises qui offrent des services, des produits et des solutions en cybersécurité, des établissements d’enseignement et de formations, des centres de recherche et quiconque veut jouer un rôle actif dans cet écosystème.